L’imagerie avec Oremia, le logiciel dentaire

Le logiciel dentaire Oremia intègre un module complet de traitement des images radiologiques. De nombreuses fonctionnalités, dont des filtres et des outils de mesure, permettent à Oremia d’assurer une gestion native et ergonomique de l’imagerie.

 

Concernant les systèmes supportés par le logiciel de gestion de cabinet dentaire Oremia, il faut distinguer les systèmes d’imagerie nativement compatibles Apple macOS, de ceux exigeant un PC sous Windows pour fonctionner.

Aujourd’hui l’environnement Apple compte nombre de produits de qualité directement compatibles. Néanmoins certains fabricants ne proposent encore que des interfaces sous Windows pour leurs systèmes de radiologie.

Pour remédier à ce problème, nous avons développé les outils permettant aux utilisateurs de rester libres de leur choix tant sur le système d’exploitation que sur le système d’imagerie.

Pour résumer voici les différents protocoles (ou passerelles) qui peuvent être mis en oeuvre avec Oremia, pour communiquer ou se synchroniser avec les systèmes de radiologie.

  1. Interface directe grâce à du matériel et des drivers compatibles Apple macOS (PSPIX2 ou capteurs SOPIX par exemple). L’acquisition se fait alors directement depuis Oremia et la fiche du patient sur le Mac.
  2. Synchronisation avec des applications d’imagerie propriétaires compatibles macOS (Sopro Imaging, Planmeca Romexis). La même fiche du patient est ouverte simultanément sur Oremia et sur la solution d’imagerie.
  3. Interface via Oremia RTW (Oremia Radiology TWAIN Windows)  avec les très répandus drivers TWAIN sous Windows. Cette solution nécessite l’utilisation d’un machine virtuelle sur le Mac que notre technologie masque totalement.
  4. Poste de type PC sous Windows avec Oremia RCW (Oremia Radiology Client Windows). Cette solution est requise pour des systèmes radiologiques plus complexes, exigeant un PC complet en réseau avec Oremia sur des Mac.

Oremia offre au praticien de nombreuses alternatives pour travailler avec la plupart des systèmes d’imagerie du marché. Le choix du matériel doit pouvoir se faire en fonction des besoins médicaux-techniques du cabinet, mais en tenant toujours compte de son environnement logiciel.